LE DRAPEAU IRLANDAIS







Il s’agit du drapeau moderne, rendu officiel par la constitution de 1937.
Le symbolisme des trois couleurs est le suivant :
- vert = couleur du mouvement catholique
- orange = couleur du mouvement protestant (maison d’Orange-Nassau)
- blanc = symbole de paix entre les deux communautés

Sa première apparition publique date du mois de mars 1848 lors de la révolte « Young Irelander Rebellion ». Il fut brandi alors par une figure emblématique de ce mouvement, Thomas Francis Meagher.
Parallèlement à la création de l’État d’Irlande, il remplaça le fameux Green Flag (drapeau vert) qui continue néanmoins d’avoir une existence au moins officieuse.
Ce Green Flag, attesté depuis le XVIème siècle, était constitué à l’origine d’une harpe dorée (the Brian Boru harp) disposée sur un fond… bleu; le bleu a été remplacé au XVIIIème siècle par le vert, symbole de révolution et de liberté.


LE DRAPEAU GALLOIS









Le Pays de Galles, conquis par Édouard Ier d’Angleterre en 1284, a su néanmoins garder une forte identité celtique, à commencer par sa langue.

Le dragon du Pays de Galles serait celui du roi Cadwaladr, roi du comté de Gwynedd au VIIème siècle; sa bannière qui représentait un dragon rouge (cf. le dragon des légendes arthuriennes, représentant les Bretons face au dragon blanc de l’envahisseur saxon) fut adoptée par le roi Henri VII d’Angleterre, fondateur de la dynastie des Tudor, pour rappeler l’ascendance galloise de cette lignée.
Entre autres symboliques, le vert et le blanc sont également les couleurs des Tudor et… du poireau, autre symbole gallois.

LE DRAPEAU ÉCOSSAIS









L’Écosse (Scotland en anglais; Alba en gaélique), comme la plupart des pays de culture celtique, n’a pas actuellement d’indépendance politique malgré la réouverture du Parlement écossais en 1999. Il n’en a pas toujours été ainsi et les guerres d’indépendance des fin XIIIème et début XIVème siècles assurèrent à nouveau une longue - quoique fort perturbée - période de souveraineté qui prit fin avec le traité d’union des couronnes anglaise et écossaise en 1707 et plus encore avec l’échec des rébellions jacobites dont il a été plusieurs fois question ici.
Quoi qu’il en soit, le drapeau écossais, daté du IXème siècle, est un des plus vieux au monde. Il présente un sautoir blanc (saltire) correspondant à une croix de Saint André elle-même évocatrice du martyre de l’apôtre André (sur une croix formée de deux montants diagonaux), saint-patron de l’Écosse.
Une légende veut que cette figure de sautoir blanc apparut sur un fond de ciel bleu le jour d’une bataille menée par le roi picte Oengus II contre les Angles au IXème siècle de notre ère : ces derniers furent défaits et cette croix devint la base du drapeau.
Le symbole de la croix fut également décrété par le Parlement écossais en 1385 comme insigne devant être portée par les soldats écossais servant en France.
Le fond bleu s’est imposé par la suite, pour rappeler la légende et se distinguer du fond rouge propre aux partisans anglais.
Vous retrouvez bien sûr ce fond comme base d’arrière-plan de mon site.

LE DRAPEAU BRETON









Il s’agit du drapeau moderne, créé au XXème siècle et nommé Gwenn Ha Du, « Blanc et Noir » en langue bretonne.
Conçu par Morvan Marchal entre 1923 et 1925, sa première sortie officielle date de 1925.
Le drapeau est formé de deux parties :
- 9 bandes horizontales noires et blanches
- un cadre (en haut à gauche) composé de mouchetures d’hermine, généralement au nombre de 11 et disposées sur 3 rangées.
Si les hermines renvoient essentiellement à l’histoire de Bretagne au travers de ses Ducs, les bandes horizontales représentent les différents pays bretons : a) 5 bandes noires pour la Haute-Bretagne : Pays de Dol, Nantes, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Malo
b) 4 bandes blanches pour la Basse-Bretagne : Cornouaille, Léon, Trégor, Vannetais.
Cette présentation correspond également aux limites des évêchés bretons.
Après de nombreuses décennies de controverses liées à son auteur ou à l’aspect du drapeau lui-même, le Gwenn Ha Du est désormais largement accepté comme symbole de la Bretagne.
Il a progressivement supplanté d’autres représentations comme le drapeau d’hermine plain ou encore le Kroaz Du (« croix noire ») attesté dès le XVème siècle :

CORNWALL (CORNOUAILLES)









La Cornouailles britannique (Cornwall en anglais, Kernow en cornique) est un des pays celtiques parmi les moins connus et dont le drapeau est presque similaire à l’ancien drapeau breton (Kroaz Du) avec cette fois une croix blanche sur un fond noir. Située à l’extrémité sud-ouest de la Grande-Bretagne, la Cornouailles (écrite avec un "s" final pour la distinguer de la Cornouaille française) est un comté d’Angleterre doté d’une identité celtique provenant du peuple des Cornobii.
Ce drapeau, non officiel, est connu depuis le XIXème siècle sous le nom de drapeau de Saint Peran (ou Piran), le saint patron de Cornouailles et des ouvriers de l’étain, ressource historique de la péninsule. Ses origines exactes ne sont pas bien établies même s’il est possible qu’on ait voulu mettre en avant un parallèle avec l’ancien drapeau breton et rappeler ainsi les liens culturels entre les deux entités : la langue cornique est en effet très proche de la langue bretonne et on se souvient que le peuplement de la Bretagne s’est en partie réalisé suite à l’immigration des bretons insulaires face à la poussée des envahisseurs angles et saxons.

ISLE OF MAN (ÎLE DE MAN)










Voici un des drapeaux les plus originaux du monde celtique dont certains pourront remarquer une étrange (et inexpliquée) parenté avec le drapeau de la… Sicile! L’île de Man est située en mer d’Irlande, entre les côtes anglaise, écossaise et irlandaise. Le pays est une très ancienne terre celte qui fut par la suite occupée par les Vikings puis disputée par Écossais et Anglais : une des interprétations de ce drapeau est d’ailleurs l’affirmation d’indépendance du pays symbolisée par l’adage « Kick out England, kick out Scotland, and kick out Ireland » et les trois pieds qui vont avec…
Le parallèle avec le triskell est également une source d’inspiration possible pour ce drapeau qui est en tout cas un des plus anciens de la Celtie (XIIIème siècle).


INTERCELTIQUE










Cet emblème a été créé dans le cadre du festival interceltique de Lorient et représente une synthèse des drapeaux des six nations celtes : Écosse, Irlande, Bretagne, Pays de Galles, Cornouailles et Île de Man. Un triskell est par ailleurs représenté au milieu du drapeau, comme symbole fédérateur.
À ces six nations peuvent s’ajouter, selon les versions, un ou deux autres drapeaux représentant la Galice et les Asturies, deux invités réguliers du festival interceltique.
Ces deux territoires autonomes de l’État espagnol se revendiquent de tradition celtique, au travers en particulier de leur pratique de la cornemuse.

Les Drapeaux Celtiques

 

Conçu et réalisé par Éric Mac Lewis
© ericdentinger.com
2008-2020

MENU
ALBA - ÉCOSSE
GWENN HA DU
HERMINE PLAIN
KROAZ DU
THE GREEN FLAG
CORNWALL - CORNOUAILLES
MAN
Six nations celtes (plus le drapeau galicien en haut à gauche)
SOUNDCLOUD
YOUTUBE